20.09.2010. 202'000 tubes pour relier la Russie à l'Europe : le gaz, un marché qui va faire boum!
Source : Capital. No 228. Septembre 2010.
Auteur : Frédéric Béghin.

Attention, terrain miné! Avant de poser le premier tuyau du Nord Stream. le gazoduc qui reliera en 2012 la Russie à l'Allemagne via la Baltique, il a fallu zigzaguer entre les dizaines de milliers de mines, bombes et autres décharges sous-marines de munitions qui polluent cette mer du nord de l'Europe. parfois depuis la Première Guerre mondiale. Malgré un tracé établi au plus loin du danger, plus de 70 bombes ont été découvertes le long des 1'224 kilomètres parcourus sous les flots. Tout un symbole, ce chantier à hauts risques, car la menace est également économique: en même temps que le tube couvert de béton progresse de 2 à 3 kilomètres par jour, c'est la puissance russe qui avance vers l'Europe de l'Ouest. Certes, le consortium qui porte cet investissement de 7.4 milliards d'euros (levés à 70% auprès de 26 banques européennes) réunit quatre partenaires occidentaux: les Allemands BASE et E.on (15.5% chacun), rejoints par Nederlandse Gasunie et GDE Suez (9% chacun). Mais il est dominé par le géant Gazprom (51%). qui trouve grâce à cette autoroute du gaz un nouveau débouché pour ses gisements arctiques.

A partir de son achèvement en 2012, le Nord Stream débitera 55 milliards de mètres cubes par an. En 2030, il représentera à lui seul 11% des importations de gaz de l'Union européenne! D'où l'idée, défendue par la France, de créer une supercentrale d'achats de gaz pour peser collectivement dans les négociations tarifaires avec la Russie. En attendant, la construction multiplie les prouesses techniques, pour croiser sans danger les 6'000 kilomètres de pipelines qui reposent déjà au fond de la Baltique, sans parler des câbles de communication. La maintenance sera assurée à distance, depuis une salle de contrôle installée à Zoug, en Suisse, par monitoring des flux magnétiques à l'intérieur des tuyaux, et grâce aux rondes permanentes de véhicules télécommandés. Pourvu que ces robots ne croisent pas une mine ou deux...

Lundi 20 Septembre 2010 11:10