Connectez-vous S'inscrire
Swiss Resto

Travailler dur ... et vivre plus longtemps!

Source: L'Internaute.com du 17.08.2011 Savez-vous que l'ail est un élément essentiel du fameux régime crétois, souvent recommandé par les cardiologues. Il abaisse la tension artérielle en favorisant la dilatation des artères et il contribue à diminuer le taux de mauvaises graisses dans le sang, tout en le fluidifiant. Des propriétés qui font de l'ail un vrai allié des artères et du cœur. A condition d'en manger régulièrement évidemment. En outre, l'ail a des vertus antiseptiques et il jouerait...

Le "bio" : denrée rare dans les assiettes des restaurants d'entreprise (France)

Auteure : Rafaële Rivais. Source : Le Monde. 23 octobre 2009. Si les administrations ont une obligation d'"exemplarité", dans le privé, les produits issus de l'agriculture biologique représentent moins de 1 % des achats dans la restauration collective. SANTE Aujourd'hui, le rayon bio de la cantine du ministère de l'écologie, à la Grande Arche de la Défense, propose de la poule sauce suprême avec du riz, des carottes et des petits pois. Les fonctionnaires peuvent aussi prendre...

Ventes à l'emporter: nouveaux concepts

Réalisé par Céline DELUZARCHE, Journal du Net. Source : LeJournalDuNet. 07.10.2009. Le bête jambon-beurre et les carottes râpées, c'est démodé. Alors que les consommateurs consacrent de moins en moins de temps au déjeuner (un Français sur trois ne prend plus la peine de se mettre à table, selon Gira Food Services), les fabricants de produits "nomades" sont souvent précurseurs de nouvelles tendances. Véritable îlot de croissance au sein d'un secteur alimentaire morose, le marché...

HR : Frappant ! Insolite ! Tendance !

En construction. "Dis-moi comment tu manges, je te dirai qui tu es !" : il est vrai que regarder manger et surtout regarder comment se présente l'assiette à la fin du repas est plein d'enseignements sur le convive qui vient d'apprécier un repas bien arrosé ! Cette série d'articles vous fait et fera découvrir des facettes des besoins des consommateurs et des réponses que leur donnent les hôteliers et restaurateurs d'ici et d'ailleurs (hors crise car cela est traité par ailleurs). Une...

Crises 2009 : Hôtellerie et Restauration dans le chaudron

Se restaurer fait partie des besoins primaires du consommateur. Mais voilà : en période de crise, le portemonnaie étant moins plein ou/et le comportement prudent conduisant à l'épargne, le consommateur consomme moins, moins souvent ou plus du tout en café-restaurant, les offres alternatives concurrentes prenant le relais : restaurants de centres commerciaux, achats en supermarché et consommation dans la rue ou à la maison, redécouverte du repas à la maison, ... Du coup, le chiffre...

'J'ouvre un bistrot comme je veux' : illusion des compétences ou formation intelligente ?!

Auteur : Raphaël Dougoud, futur'is. Savez-vous ce que dit un-e étudiant-e qui a réussi ses examens ? Et le second qui a échoué ? Non ?! Eh bien, le premier dit 'j'ai bien travaillé !', le second dit 'le prof était mauvais !' C'est une boutade, c'est clair mais...

Restauration/Alimentation : évoluer ou mourir !

Auteur : Raphaël Dougoud, futur'is. "Changer, c'est accepter de mourir un peu !". Les patrons d'entreprises de restauration (boissons ou/et alimentation) apprennent à le conjuguer à tous les temps ! Sous l'effet des lois ou des habitudes de consommation, ils doivent optimiser, voir revoir la copie de leur réponse au changement. Certains hésitent ou mettent les pieds contre le mur, prisonniers de leur modèle économique traditionnel ancestral, d'autres osent évoluer, innover. En...

Chefs de cuisine et cuisinières : éviter de jouer avec la santé de ses convives !

Auteur : Raphaël Dougoud, futur'is. Pendant près de 25 ans, j'ai bien vécu les belles années 1970-1995 : illusion de l'importance, accent sur le matériel, piège des apparences, gagné pas mal et tout autant consommé, nourriture trop riche, trop sucrée, trop...

Fumée (active, passive) : le prix à payer pour une bombe à retardement !

Auteur : Raphaël Dougoud, futur'is. Un écho personnel : j'ai une grande expérience personnelle de la fumée. Jugez plutôt : pendant 20 ans, j'ai vécu avec mon père fumeur. Puis j'ai fait des stages dans des restaurants et hôtels plein de fumeurs et pendant 5 ans. Puis j'ai vécu pendant très longtemps avec une proche qui fumait 3 paquets par jour tout en travaillant dans un bureau avec un collègue grand fumeur ! Pendant tout ce temps-là, je n'ai pas fumé une seule cigarette ! Et un jour de...





Recherche dans les articles

Les News

Au bureau, être aimable ne paie pas

Source: Le Monde. 10.11.2011
Auteure: Louise Couvelaire

Pour être augmenté, soyez odieux. C'est la conclusion d'études américaine et anglaise qui lient impolitesse et haut niveau de salaire.

Les gentils finissent-ils les derniers ? La réponse est oui, selon une enquête menée par des chercheurs des universités de Notre Dame (Indiana) et de Cornell (New York). Au bureau, la gentillesse ne paie pas. Les hommes qui s'expriment vertement gagnent en moyenne 18 % de plus que ceux qui se montrent conciliants. "Un homme agréable ne renvoie pas une image très masculine", commentent les auteurs. "Sans s'en rendre compte, les managers embauchent et récompensent les goujats", fait remarquer l'un des chercheurs dans le Wall Street Journal. Apprécié mais fauché ou détesté mais riche, il faut choisir. Il y a deux ans, une étude anglaise était, elle aussi, arrivée à la même conclusion.

12/11/2011

Comment survivre à l'enfer du reporting

Source : Capital. Septembre 2010.
Auteur : Pierre-Alain Pillet.
Extraits et mise en forme par Raphaël Dougoud, futur'is.

Comment survivre à l'enfer du reporting
  • Selon l'enquête de 2009 du cabinet Alexander Proudfoot, le reporting et les tâches administratives représentent 34% de l'activité des managers dans le monde (France 40%).
  • cela se fait notamment au détriment de la gestion des équipes (30% de leur temps).
  • le développement des organisations matricielles et du reporting permanent mais aussi le besoin de transparence maximale, le besoin de se couvrir en période de crise (rapports d'intervention, rapport de prospection, bilan hebdomadaire d'activité, rapport de synthèse des ... rapports intermédiaires(!), rapport de contrôle de gestion journalier > hebdomadaire > mensuel > trimestriel > annuel, rapport d'avancement de projets, etc.) contribuent au sentiment de perte d'autonomie, d'efficacité et d'utilité des équipes.
  • les audits démontrent très souvent l'inutilité des rapports d'activité mais aussi qu'il est très difficile de le faire reconnaître aux supérieurs qui veulent pouvoir contrôler qui travaille ou pas mais aussi parce qu'imposer le reporting est un acte de pouvoir du supérieur sur ses subalternes.



Raphaël Dougoud
25/09/2010

Donnez-moi cinq bonnes raisons de garder ma fortune liquide

Source: Moneyweek. 16.12.2011.
Auteur: Bengt Saelensminde.
Traduction: Raphaël Dougoud, futur'is
Titre original: Five good reasons for you to hold cash

Donnez-moi cinq bonnes raisons de garder ma fortune liquide
Je sais que beaucoup de lecteurs seront consternés à l'idée de détenir un actif dont la valeur s'érode de par l'inflation. Mais je ne m'en ferais pas trop pour cette inflation, je sais qu'elle peut me faire perdre du pouvoir d'achat de ma fortune mais on peut faire plus en ce moment. Et je dirais que les avantages en valent la peine ...

Liquide

Comme un chien fidèle, le liquide est toujours là. C'est pourquoi je ne parle pas de fonds de placement et d'obligations diverses que vous auriez la possibilité d'aller chercher à la banque. Si, un jour, le marché vous offre «l'opportunité de votre vie», les fonds seront là, prêts à être engagés. C'est pourquoi vous devriez garder votre fortune disponible. Les banques ont besoin de vos liquidités, elles doivent en conserver une certaine quantité à portée de main pour respecter la réglementation en vigueur. C'est pourquoi elles essaient de vous amener à enfermer votre capital en obligations sur un, deux, trois ou cinq ans. Mais nous voulons garder nos liquidités disponibles sans avoir à payer une pénalité grande si nous en avons besoin.

Une valeur fixe

Bon, avec le liquide, vous n'obtiendrez pas une adaptation de votre fortune à l'inflation, c'est clair. Mais le liquide préserve la richesse en termes nominaux. Si vous aviez placé votre argent dans des actions, pour vous protéger de l'inflation, sur les derniers mois vous auriez perdu 10% ou 15%! Quoi qu'il arrive sur le marché financier, la liquidiité vous redonnera un franc pour un franc. Aucune entreprise, aucun gouverrnement, ne peut vous promettre cela!




24/12/2011